top of page
Rechercher

C'est quoi la méditation ?


Lorsque je me suis inscrite en 2021 à la formation sur les approches intégrées Corps-Esprit, je souhaitais notamment découvrir ce qu’était la méditation d’un point de vue scientifique et comprendre les bienfaits que cette pratique pouvait engendrer.


Je vais d'abord commencer par dire ce que N'EST PAS la méditation. Beaucoup de fausses idées circulent sur la méditation, comme par exemple celle de dire que c'est un outil de relaxation. Méditer peut parfois procurer une expérience de détente mais elle n'a pas pour objectif la détente. Ce n’est pas non plus une destination paradisiaque conduisant à un avenir prometteur ou à une forme de nirvana.

L’intention n’est pas de se regarder le nombril mais au contraire de voir tout ce qui est nombriliste en soi. La méditation n’est pas une pratique religieuse ou mystique. Ce n’est pas un moyen de réfléchir et de faire de l’introspection. Ce n’est pas se couper du monde et se replier sur soi mais au contraire un moyen de mieux se connecter avec l’extérieur.


Mais alors, C'EST quoi méditer ?

C’est un temps que l’on prend pour soi, où l’on se pose.


C’est un entraînement intentionnel visant une stabilité attentionnelle (sur la respiration, les sensations du corps, les sons, les émotions …) La méditation est un exercice de musculation attentionnelle. Exemple : les exercices d’attention focalisée (je porte l’attention sur ma respiration, je prends conscience que je ne suis pas attentif à mon souffle, je me reconcentre alors sur mon souffle, c’est le moment fort de l’exercice car je réalise un effort attentionnel).

C’est ressentir son souffle dans son corps, c’est donc avant tout une pratique corporelle. C’est une manière d’accéder au domaine du sensible et du sensoriel du corps. Cela nous amène à la conscience du corps, à nos forces et nos fragilités.


La méditation est un hymne à la lenteur, à la continuité et à l’observation de Soi, c’est un acte de présence au monde.C’est un retour sur la réalité du présent, c’est s’inscrire dans l’ici et maintenant. C’est explorer l’expérience méditative sans rien vouloir, accepter le moment présent et les ressentis sans attendre rien en retour. La médiation est donc une attitude mentale : être délibérément présent à l’expérience, sans attente de résultat (on ne cherche pas un état précis ou une récompense à obtenir) ; nécessitant donc une attitude de non jugement sur ce que je fais et ce qui se passe ; elle suppose d’accepter pleinement ce qui se présente à Soi. Il s’agit là d’une attitude mentale inhabituelle car normalement prédominent le jugement et l’anxiété. La méditation nous apprend à ne pas SUR-REAGIR. Il nous faut juste ressentir, sans chercher à comprendre, étiqueter, analyser, modifier …


C’est un outil de réduction du stress car l’on apprend à ne plus être en attente du bonheur et d’être en accord avec la possibilité de devoir rencontrer l’adversité. C’est être en relation avec le cours des choses en intégrant la notion de souffrance et donc de fragilité et d’impermanence des choses.


La méditation est un outil qui permet de s’entraîner à la flexibilité cognitive et de restreindre la rumination mentale (c'est à dire le bavardage de l’esprit) en prenant du recul sur ses pensées. C'est apprendre à les laisser circuler sans y prêter trop attention pour qu'ainsi elles aient moins d’emprise sur notre attention et nos émotions. C’est amener l’esprit à moins vagabonder dans les prédictions du futur ou les ruminations du passé. C’est un moyen d’apprendre à cesser d’être irrationnel et autodestructeur. Comme l’écrit Yasmine Liénard, « c’est en acceptant d’accueillir sa tristesse, ses peurs, sans penser qu’il s’agit de problèmes à résoudre, que l’on souffre moins, paradoxalement. Nous sommes tous égaux face à la fragilité, à la vulnérabilité. C’est en étant libres et authentiques que nous pouvons aller mieux ».


La méditation est une déconstruction émotionnelle à travers une pratique d’observation et de déconstruction des expériences de vie. L’objectif n’est pas d’empêcher les pensées d’arriver mais de réagir/répondre différemment aux pensées qui arrivent. C'est donc apprendre à répondre de manière réfléchie plutôt que de s'inscrire dans des réactions automatiques. C’est un travail de re câblage grâce à la répétition d’exercices mentaux, c’est un entraînement de l’esprit. La pratique de la méditation augmente donc le choix des réponses qui s'offrent à nous.


La méditation consiste à s’entraîner à cultiver un regard apaisé et lucide sur le monde et sur Soi. C’est voir les choses comme elles sont et les accepter telles quelles sont. C’est un outil qui participe à l’art de la relation (en effet, la relation à ce qui se passe en Soi va conditionner la relation aux autres. Pour conclure bien qu'il y aurait encore tant à dire, je citerais ma formatrice au MBSR Soizic Michelot qui aime à dire "je médite pour ne pas ajouter mon désordre personnel au désordre du monde". C'est joli non ?





Comments


bottom of page